l'Atelier du Bambou

l'Atelier du Bambou

avec racines ou coupés à ras le sol

Les bons shakuhachis seraient tous avec racines?

 

Récolter le bas des pieds à plusieurs raisons:

- l'épaisseur du bambou est souvent plus  grande

- le cône  inversé est plus effectif à cet endroit

- les racines étant pleines, le fabricant peut vraiment ouvrir selon ses choix et besoins

- cela participe à  esthétique

 

Toutefois le plus important dans la réussite d'un bon instrument tient à de nombreux facteurs comme la forme exacte du conduit, l'épaisseur des cloisons, l'angle et la profondeur de l'encoche , le matériau de l'encoche, le polissage/vernissage du conduit etc...

 

Pour ma part avec des centaines d'instruments réalisés et plus de 100 instruments vendus en quatre ans j'ai remarqué  que chez une majorité d'utilisateurs(trices) les bambous prisés pour le  jeu:

1 ont  en général une bonne  épaisseur de cloison (entre 0.6 et 0.9 environ): cela permet d'avoir une prise d'embouchure confortable

2 en conséquence les trous sont plutôt moyens/grands entre 9 et 12 mm

3 les ouvertures haut/bas et leur rapport est déterminant, ainsi que la forme naturelle du bambou, notamment l'ouverture du 1er tiers haut et le tiers bas

4 pour les ji-nashis les tailles sont souvent légèrement inférieures- parfois égales- aux ji-aris:

autour de 53 cm pour les 1.8, 70 pour les 2.4 , 80 pour les 2.7 etc...

5 un autre type d'instrument, moins fréquent appelé "big bore" existe: il s'agit de solides bambous généralement de tailles supérieures aux 2.0 avec des grosses cloisons et une perce large

 

Ainsi certains bambous coupés près des racines ont des qualités similaires aux Roots-end... et pour avoir essayer/rater bons nombres de shakuhachis avec racines "en avoir ou pas" ne change rien  dans la réussite d'une flute: c'est la forme et les dimensions du conduit qui sont déterminantes !

 

on voit d'ailleurs pas mal d'exemples probants en vente sur certains sites d'enchères/ventes:

des shakuhachis en Ré en 1.6 ou 1.5 avec des belles racines et des belles photos en revanche ...le rapport aux octaves doit etre mauvais vu leur déséquilibre largeur/longueur !

 

Pour avoir réalisé et joué certains"big bore" ceux -ci ne sont bons qu'avec des qualités similaires:

des épaisseur de cloison encore plus grandes,  une ouverture plus grande aussi à l'encoche et des longueurs dépassant les 2.0/2.1 au minimum.

 

Donc le facteur essentiel dans la qualité d'une flute est son conduit interne.

C'est pourquoi le choix du bambou est plus important pour un ji-nashi, le conduit idéal , rapide,  juste étant particulier: plutôt étroit avec certains points de resserrages déterminants...

cela élimine beaucoup de bambous que l'on trouve, sans parler du placement des trous, de la forme ergonomique , de l'esthétique etc...

 

Autant dire que beaucoup des bambous avec racines proposés sur le net ne répondent pas à ces exigences: trop fins, trop larges..trop peu onéreux pour être produits par de véritables artisans.

 

Comment savoir ? écouter les extraits audios !

  à  l’exception de deux trois fabricants historiques Américains, tous les bons makers sont au minimum de bons joueurs capables de d’interpréter de façon satisfaisante quelques honkyokus ou des airs traditionnels..quand ils ne sont pas simplement aussi des maitres de l'instrument.

 

Jean-luc Peilhon

Octobre 2017

 

 

 

 



26/10/2017
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 132 autres membres