l'Atelier du Bambou

l'Atelier du Bambou

ligatures, mode d'emploi

Selon John Kaizan Neptune 70% des madaké sont amenés à fendre..un jour.


Pour ma part avec 4 années d’expériences de fabrication et plus de douze de possession de bambous j'ai remarqué:

Qu'avec un bon choix de chaumes-pas trop près de rivières, points d'eaux, bonne épaisseur, bon séchage- les bambous fendent parfois:

1 au cours du processus de séchage

2 au moment du laquage

pour ces deux étapes je peux donc intervenir rapidement

3 s'il sont stockés dans un endroit trop sec: Pour 100 bambous vendus, seuls 3 ont fendus et chaque fois en raison d'un stockage dans une pièce/lieu  déshydraté

 

La technique des ligatures est très efficace pour prévenir ou stopper une fente:

J'utilise un nylon supportant plus de 40 kg de pression, je fais un lien très serré -avec des gants de cuir - puis un nœud spécifique après 10 à 15 tours, ce nœud est collé, puis la ligature vernie de 2 à 3 couches de laque. Ma technique et les matériaux que j'utilise m'a mème permi de réparer le 1.8 Ji-ari que je joue, après qu'il se soit refendu et été ligaturé -visiblement de manière trop superficielle! - par un fabricant Américain de renom (Perry Yung): il est maintenant enfin stable depuis plus de deux ans.

 

C'est pourquoi je garanti 10 ans les shakuhachis poles ligaturés ou les ji-nashis supérieurs que je vends.

 

 

Une autre technique plus fine consiste à entailler le bambou, ligaturer sous la peau, coller puis recouvrir d'osier:

ce sont les ligatures incrustées

 

 



29/01/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 130 autres membres