l'Atelier du Bambou

l'Atelier du Bambou

les noeuds et leurs place

les placements des trous et de l'encoche sont déterminants:

1  parfois des fabricants proposent des instruments avec des utagushis confectionnés en dehors d'un nœud: bien sur c'est plus simple , on adapte ainsi la longueur du bambou à un placement optimum mais cela présente deux problèmes importants:

-d'abord on ne peut pas jouer sur l'ouverture de l'embouchure, elle sera forcément celle du bambou...souvent trop large,et si l'épaisseur du bambou est faible,très inconfortable de jeu.

- on se retrouve de fait avec un premier nœud très près de l'encoche..tout le cheminement des ondes-donc des notes- et notamment des harmoniques en sera affecté:

bonjour l'accord...!

Bref regardez tout les fabricants Japonnais ou de renom: vous ne verrez jamais un utagushi confectionné en dehors d'un nœud...

 

2 comme la lecture de grands fabricants- merci à Ken Lacosse pour les conseils dispensés sur ses blogs-et empiriquement avec près d'une centaine de shakuhachi réalisés- , j'ai aussi noté que l'emplacement des  trous 4 et 5 -donc les plus proches de l'encoche- est déterminant:

dans la mesure du possible  les avoir du même coté d'un nœud en ne plaçant pas trop près du 5 ème trou -octave- du 7ème nœud , le plus haut - quelques centimètres suffisent-...mais l’expérience révèle aussi que cela peux très bien fonctionner avec le trou 5 de l'autre coté du nœud!  En revanche pour les autres - 1 , 2, 3 - on  trouve d’excellents instruments même avec un trou placé sur un nœud...

c'est toujours une question d'harmoniques: l'endroit déterminant pour la justesse  du registre kan et daikan se situe dans le "tiers haut" -de l'instrument: près de l'encoche!

 

 



01/10/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 132 autres membres